Le Millionnaire que j’appelais Grand-Papa – Martin Paquette

Le Millionnaire que j'appelais Grand-Papa
C’est étrange comme le vent éteint les petites bougies, mais anime les plus grands feux.

Les femmes savent des choses par instinct, nous comprenons seulement les choses par des faits. Elles ont une longueur d’avance sur nous.

Le vrai principe, je l’applique et je le prêche toujours : pour devenir riche et réaliser les choses que l’on veut, il faut toujours réinvestir la moitié de ce que l’on gagne. Si tu gagnes un dollar, mets cinquante cents de côté pour réinvestir plus tard.

J’ai déjà dit que si les gens pouvaient connaître et voir les résultats de leurs efforts, tous deviendraient et demeureraient motivés. C’est pourquoi les gens qui travaillent dans les grandes organisations sont si difficiles à motiver; ils ne sont responsables que d’une partie de la réalisation et souvent très loin des résultats. On dit souvent que la routine détruit la motivation.